Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas la célèbre marque italienne des scooters au look rétro qui en est l’inventeur. 12.5 vous propose de découvrir les origines de ce deux-roues répandu qui allie style et commodité.

Aux origines du scooter..

Le premier véhicule s’apparentant à un scooter apparaît, en 1902, par la société Auto-Fauteuil. C’est son siège luxueux, complet avec des accoudoirs, fixé au-dessus du moteur, qui donne son nom au véhicule. La machine fonctionnait à l’huile de coude puisqu’il fallait la démarrer avec une manivelle. Après la Première Guerre mondiale, la machine est dépassée ; mais c’est bien aux français que l’on doit l’origine de ce deux-roues motorisé. Détail loin d’être insignifiant : l’échappement pouvait servir de chauffe-pieds.

Les américains talonnent la France en 1903 avec Cushman and Salisbury, qui sortent leur deux-roues motorisé, qui incarnera le scooter moderne. 

En 1922, l’actrice Gaby Morlay est photographiée sur un petit engin baptisé « scooter ». Cette photographie est publiée dans l’Histoire de l’automobile et du cycle éditée par le magazine L’Illustration avec pour légende : « En 1922, parmi les automobiles à deux roues, on vit apparaître la plus petite de toutes, le scooter. C’est là un terme anglo-saxon, qui appartient à l’argot américain. Il signifie à peu près : qui court, qui file, et s’appliquait à un instrument amusant, en vérité un grand jouet. C’était la pédalette dont se servaient les enfants, à laquelle on avait appliqué un petit moteur à explosion. C’était une motocyclette pour rire, ou pour sourire. Mais elle n’a pas vécu. ». Le mot “scooter” est né.

Le léger Cushman, ramassé et peu pratique, est utilisé par les forces armées des États-Unis dans le corps de parachutiste comme véhicule terrestre durant la Seconde Guerre mondiale.

Mais ce n’est que bien plus tard que le scooter se popularise.

Mlle Gaby Morlay sur un scooter

La popularisation du scooter avec la Vespa


Piaggio – Vespa 98 cc -Série 0 – 1946

Six mois après guerre, en 1946, la Vespa, originellement produite par Piaggio, a rapidement popularisé le scooter à moteur lorsqu’un moyen de locomotion économe était nécessaire. 

En avril 1946, ce nouveau moyen de transport fonctionnel et innovant est présenté pour la première fois au public au Golf Club de Rome.

Le véhicule est totalement redéfini : construit à base de pièces d’avions avec des techniques aéronautiques et supprimant la courroie en installant le moteur dans l’axe de la roue, le succès est immédiat, sur le plan médiatique, mais aussi auprès du public, où la nouveauté suscite à la fois surprise et scepticisme. En dépit de la suprématie de Vespa sur le marché du scooter, il y eut compétition avec Lambretta, qui offrait des modèles rivalisant avec ceux de Vespa.

La première vague de scooters, des années 1950 au milieu des années 1970, constitue un véritable phénomène de société ; chaque pays voit naître des dizaines de constructeurs locaux, y compris les grandes marques nationales de motocycles européennes, plus ou moins bien inspirés.

Dans les années 1980, de nouvelles versions de scooters sont lancées sur le marché, avec un certain succès populaire, particulièrement au Japon et en Extrême-Orient. Cette nouvelle vague de scooters s’étoffe avec des modèles plus sportifs, en améliorant les parties cycles. Le style classique de la Vespa reste très populaire. Pratiquement tous les constructeurs aujourd’hui proposent deux styles dans leurs gamme, un style « rétro », l’autre plus sport et moderne.

Alors scoot toujours ? En tout cas chez 12.5 on est prêts !

Laisser un commentaire