09.86.37.52.49 contact@12p5.com

La première plateforme de parkings vélos est arrivée !

15 octobre 2020

12.5, start-up parisienne lancée en 2020, innove en lançant une offre de parkings sécurisés spécialisée pour les utilisateurs qui souhaitent garer ou stocker leur deux-roues, au plus près de chez eux. Avec plus de 500 parkings à travers la capitale, la start-up 12.5 entend bien lutter contre le vol et le vandalisme en proposant une offre sur-mesure de stationnement résidentiel pour vos motos, scooters, vélos ou trottinettes. 

Face à la tendance structurelle de la baisse de la voiture à Paris, de nombreux parkings de copropriétés doivent faire face à une vacance des places de plus en plus importante.

Par ailleurs, l’explosion de la pratique de vélo s’est malheureusement heurtée au premier frein majeur de ce mode de déplacement : le vol et le vandalisme en stationnement urbain et particulièrement nocturne.

La Start Up 12.5 a donc inventé la première plateforme pour mettre en relation des propriétaires de places inoccupées avec les utilisateurs de vélos, en recherche de stationnement sécurisé. Elle réutilise les 12.5 mètres carré laissés vacants sur une place parking initialement prévue pour une voiture, pour la transformer en un emplacement pouvant accueillir 9 places vélos, 5 places scooter ou 13 places trottinettes. Ainsi, 12.5 permet à chacun de louer uniquement la portion nécessaire à son deux-roues et ce, à prix juste !

Qu’il s’agisse, à ce jour, de désengorger les embouteillages parisiens, de réduire le nombre d’usagers dans les transports en commun en favorisant l’usage du deux-roues, de lutter contre le stationnement anarchique des deux-roues sur les trottoirs de la ville ou simplement d’assurer aux usagers, une sécurité maximale à leur deux-roues, 12.5 propose une solution flexible et adaptée aux nouveaux modes de mobilité, accessible en 4 étapes ( Sélection de son parking, renseignements concernant son deux-roues, choix de l’abonnement le plus adapté à ses besoins, réception en quelques jours de son badge d’accès).  

12.5 : surface en m2 d’une place de parking voiture pouvant actuellement accueillir une multitudes de combinaisons de deux-roues (scooter, trottinette, vélo, moto ou deux-roues sur mesure)

L’essor du vélo à Paris depuis le déconfinement

Reprise du travail dans certains bureaux et autorisations des déplacements pour le loisir, distanciation sociale difficile à respecter dans les transports en commun et pistes cyclables aménagées… Autant d’éléments liés au déconfinement, qui signent sans nul doute la reprise du vélo dans la capitale. Si le trafic cycliste avait baissé de 85 % le 17 mars, en raison de l’interdiction des déplacements non professionnels ou non essentiels, on observe une vive reprise des trajets à vélo depuis le 6 mai.

Si la livraison des nouvelles pistes est récente, leur effet positif a été immédiat. « Depuis l’arrivée de ces infrastructures, on note une hausse de 50% de l’utilisation du vélo à Paris », explique Alexis Frémeaux, président de l’association Mieux se déplacer à bicyclette. « Aucun autre moyen de transport ne peut prétendre à une telle hausse en aussi peu de temps. On est sorti de la logique précédente, qui était de faire des petits bouts de pistes à droite ou à gauche en attendant qu’elles finissent par se relier. Cette fois le réseau a été pensé en amont. Une continuité importante car une personne peut avoir 90% de son trajet en piste cyclable sécurisée, s’il y a 10% qui lui font peur, elle préférera prendre un autre moyen de transport.« 

Source : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/si-paris-n-est-pas-encore-la-capitale-du-velo-elle-n-est-plus-un-enfer-20200117

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 2GucaImxcgcWF3uPjUSh7ZIxfPVezUCtJNeB5O_Dl-mj1a6CUJ0JrIc1eCLiwffqq-RAsgZpTQHzOXrFkEJFy-QbswXXtV75j4022AP7V8iLTfWSOtpX_Ygrfoy4jioLVYw-badY

Des aménagements cyclables qui ne cessent de croître dans Paris 

Ces chiffres sont inquiétants, mais l’on remarque parallèlement que les modes de déplacements évoluent grâce à des aménagements qui ne cessent de croître. On compte près de 50 km de voies cyclables supplémentaires depuis le déconfinement ce qui représente finalement environ 1000 kilomètres d’itinéraires à disposition des cyclistes dans Paris. 

Une insécurité qui perdure 

En ville, un cycliste sur deux s’est déjà fait voler son vélo. Près de 50 vélos sont volés toutes les heures, en France, selon le CNRS. De plus, 50% des Français déclarent vouloir faire du vélo, mais ne le font pas par manque d’infrastructures sécurisées. 

Outre la construction de pistes cyclables, le plan prévoyait la hausse du nombre de places de vélo. La mairie de Paris a annoncé avoir installé 15.000 arceaux, soit 5000 de plus que ceux prévus par le plan. Si ces places sont utiles en journée, elles ne répondent pas à la problématique du stationnement sécurisé résidentiel, c’est-à-dire la possibilité de laisser son vélo en bas de chez soi le soir sans se le faire voler. Un vrai souci dans une ville où il est souvent impossible d’entreposer une bicyclette dans son appartement, faute de place.

Une nécessité de recycler les places vacantes 

L’atelier parisien d’urbanisme a pour mission de recenser toutes les places de stationnement non-occupées de la capitale. En 2019, l’apur compte à 612.610 places de résidents pour 462 690 voitures. En théorie donc, ce sont 150 000 aires de stationnement non occupées, soit 96 hectares qui pourraient être recyclées et converties pour d’autres usages. Et c’est à ce moment-ci que 12.5 intervient. 12.5 c’est 12.5 m2 de surface laissée vacante sur une place de parking initialement prévue pour une voiture afin d’y accueillir une multitudes de combinaisons de deux-roues . En effet, 12.5 traite avec des propriétaires de parkings et des bailleurs sociaux de la ville de Paris, afin de permettre à des milliers d’utilisateurs d’accéder à des stationnements en parking souterrains sécurisés.

« Une mesure extrêmement simple à intégrer dans le plan mobilité des entreprises en offrant la solution au premier frein majeur à la pratique du vélo en ville. »

En effet, la startup œuvre pour les Parisiens mais aussi pour les entreprises. Pour permettre aux travailleurs de modifier leurs moyens de déplacement, en favorisant les mobilités actives et les moyens plus durables. Il s’agit d’alléger leur temps de trajet et de leur rendre la vie plus facile tout en améliorant leur productivité au travail, grâce à la mise à disposition de stationnement privés et sécurisés pour leur deux-roues. Moins de stress quotidien pour les travailleurs, une démarche environnementale engagée, une baisse de l’encombrement des routes et une attractivité renforcée au sein de la capitale, c’est le combat que mène 12.5 pour faire de la ville de Paris, une ville de référence en matière de mobilité durable, en proposant aux utilisateurs de deux-roues et aux employeurs, une mesure extrêmement simple à intégrer dans le plan mobilité des entreprises qui offre une solution efficace, au premier frein majeur à la pratique du vélo en ville.

Vous aimerez aussi…

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Notre Newsletter

Retrouvez régulièrement les dernières actualités de notre blog. Vélotaf, mobilité, stationnement, soyez au premier rang pour tous nos articles !

0 commentaires

Laisser un commentaire

Share This